Notre histoire

L’Eglise Protestante Méthodiste, d’origine Anglaise, devenue Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire, doit son installation grâce à la proximité de la Côte d’Ivoire avec les pays anglophones que sont le Ghana et le Nigeria à l’Est, le Libéria et la Sierra-Léone au Sud-Ouest.

 

On distingue quatre (4) grandes périodes dans l’évolution de l’Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire.

 

  • Période missionnaire africaine (1868-1923),
  • Période missionnaire d’Européens et d’Africains (1924-1985),
  • Période de l’autonomie vis-à-vis de la Conférence Méthodiste Britannique (depuis 1985),
  • Période de l’intégration à l’Eglise Méthodiste Unie (à partir de 2001).

 

Nous allons retenir quelques faits et dates importantes.

Période missionnaire africaine (1868-1923)

Cette période s’étend de 1868 à 1923. Elle est marquée par les initiatives des méthodistes Fanti et Nzima venus de l’actuel Ghana. Les premiers lieux de cultes méthodistes ont été installés à Allangouanou et Biléoulékro dans la région d’Aboisso en 1872. En 1914, nous notons le regroupement des communautés méthodistes en Secteur missionnaire et le rattachement du Secteur Missionnaire de Côte d’Ivoire au circuit d’Axim (Gold Coast). C’est la date officielle de la naissance de l’église méthodiste en Côte d’Ivoire. En 1913-1915, le passage fulgurant, en des accents charismatiques, du prophète libérien Willam Wadé Harris, méthodiste épiscopalien, a suscité l’éveil spirituel des populations de la basse côte. Avant son départ, il a prédit l’arrivée des « Blancs de la Bible » (des missionnaires blancs). Le premier « Blanc de la Bible » est le Pasteur William John Platt, arrivé en septembre 1923 en Côte d’Ivoire, venant du Bénin.

Période missionnaire d’Européens et d’Africains (1924-1985)

Aout 1924, négociations pour la réouverture de la Mission Méthodiste et du Temple de Grand-Bassam, fermé le 16 août 1923 pour usage de la langue anglaise ; nzima et fanti dans les cultes méthodistes. L’œuvre du missionnaire William J. Platt a été menée en 1924 et dénommée « Mission Protestante Méthodiste en Côte d’Ivoire ». On assiste alors à l’ouverture officielle de plusieurs stations dès 1926 regroupées autour des principales villes du littoral telles que Assinie, Grand-Bassam, Grand-Lahou, Abidjan, Dabou, Jacqueville, Agboville. En 1928 ouverture du siège de l’Eglise Protestante Méthodiste (EPM) au Plateau, boulevard de la République.

 

Plusieurs de nos Pasteurs ivoiriens ont été consacrés durant cette période, ce sont entre autres Rev. Martin MEL (1938-1949) premier Pasteur, Rev. Samson Nandjui (Février 1950), Rev Danho Josué, Rev Lasme Laurent et Rev. Dessi Ordot Benoit (Janvier 1952) etc.

 

Plusieurs Associations et groupes verront aussi le jour à savoir l’Ecole filles de Dabou et Ecole Primaire Protestante du Plateau (1926), EEU (1947), ACEEPCI (1958-1961). Les Présidents de l’EPM furent Rev. Lambert Auguste ACKAH (1974-1982) puis le Rev. Emmanuel YANDO (1982-1985).

Période de l’autonomie vis-à-vis de la Conférence Méthodiste Britannique (depuis 1985)

Cette période est marquée par l’implantation effective de l’Eglise avec la réalisation de quelques infrastructures (Foyer de Treichville, MAPE, Hôpital Protestante de Dabou, Immeuble Alliance) et l’ouverture de nouveaux champs de mission :San-Pedro, Gagnoa, Yakro, Bouaké, Korhogo, Daloa.

 

Autonome entière de l’EPMCI le 9 février 1985 avec le 1er Président de l’EPMCI le Rev. Emmanuel YANDO (1985-1990), ensuite le 2ième Président le Rev. Lambert NCHO (1990-1998) ; puis le 3ième Président le Rev. Benjamin BONI (1998-2005).

Période de l’intégration à l’Eglise Méthodiste Unie (à partir de 2001)

Le Conseil d’Administration du Conseil Général des Ministères Globaux (GBGM) de l’Eglise Méthodiste Unie, réuni à Stafford (Connecticut – USA), a , par décision unanime, en date du 21 octobre 2002, admis la demande de l’intégration de l’Eglise Protestante Méthodiste de Côte d’Ivoire (EPMCI) à l’Eglise Méthodiste Unie (EMU).

 

Le 4 octobre 2003 au Stade Félix Houphouët BOIGNY marque la cérémonie officielle de l’intégration de l’EPMCI à l’EMU. Le 13 mars 2005, investiture du 1er Bishop de la Conférence Annuelle de l’EMUCI, nommé Bishop Benjamin BONI, élu le 24 février 2005.