LETTRE PASTORALE DE LA CONFERENCE A TOUTES LES EGLISES DE L’EGLISE METHODISTE UNIE COTE D’IVOIRE

Grâces soient rendues au Dieu Créateur ; auteur  de toute institution viable !

La Conférence Générale, la plus grande instance législative de l’Eglise Méthodiste Unie dont est membre l’Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire s’est réunie en session extraordinaire à SAINT LOUIS dans  le MISSOURI  aux Etats-Unis, du 23 au 26 Février 2019

La délégation ivoirienne était représentée par 34 membres dont 17 Pasteurs et 17 Laïcs.

L’unique  point à l’ordre du jour de cette conférence générale extraordinaire était : peut-on reconnaître l’homosexualité dans l’église, ordonner les personnes  LGBTQI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres, Questionnement = en quête de leur identité sexuelle, intersexes) et célébrer le mariage de personnes de même sexe ?

 En réponse  à cette préoccupation, l’Eglise Méthodiste Unie a voté l’interdiction de l’ordination des personnes LGBTQI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres, Questionnement = en quête de leur identité sexuelle, intersexes)  et le refus du mariage de personnes de même sexe, ce qui  confirme  sa position traditionnelle : « les cérémonies qui célèbrent des unions homosexuelles ne devront pas être officiées par nos pasteurs dans nos églises. » confère le  Livre de discipline ( book of discipline) 2012, article 341.6.

En effet, l’Église Méthodiste Unie n’approuve pas les relations sexuelles entre homme et homme, entre femme et femme… qu’elle considère comme incompatible avec la doctrine chrétienne. N’est-il pas écrit : « si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. » Lévitique 20,13 et Romains 1,26-32.

Sur cette question, les conférences africaines ont toujours retenu la lettre et l’esprit de la Bible. Aussi, à l’issue du vote, le porte-parole des délégués africains, a-t-il affirmé : «  qu’il est consterné que l’Eglise aie perdu tant de temps et d’argent, débattant autour de l’homosexualité… En revanche, il est heureux de retourner vers les vieilles dames et les vieux hommes des villages pour leur annoncer que la bible qu’ils ont reçue des missionnaires n’a pas changée. »

A travers les lettres pastorales du 29 mai 2015, du 26 juillet 2016 et du 08 septembre 2016 ; que complète la présente ; la position de l’Eglise Méthodiste  Unie  Côte d’Ivoire n’a connue aucune  once de variation.

 Manifestant ainsi notre totale désapprobation de cette mouvance morale, qui donne l’impression que Dieu change et s’adapte au rythme des mœurs éclatées  du monde ; nous, Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire, continuons d’offrir nos prières à l’Eglise de Jésus – Christ pour qu’elle préserve  les fondements bibliques du mariage qui est et demeure l’union entre un homme et une femme.

Le Bishop Benjamin BONI, Président de la Conférence annuelle, voudrait donc, inviter tous les fidèles méthodistes de Côte d’Ivoire à demeurer dans la prière, pour la seule gloire de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, le chef béni de l’Eglise.

                                                                    Fait à Abidjan, le 20 Mars 2019

                                                                                         Pour l’EMUCI,

                                                                            Bishop Benjamin BONI

 

2 Responses

  1. Une grande Victoire. Satan sera toujours vaincu. Perséverons dans la prière et le Seigneur combattra toujours pour nous. Gloire soit rendue à Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *